mercredi 22 mars 2017

Expo'70 2006/2016





Elle a dû me pomper la moitié du sang, je ne peux plus bouger, la brûlure sur les tempes et la morsure sur le bulbe, je sens sa salive envahir mes cellules.
Un cataplasme à moutarde me pénètre les reins, si j'avais sû qu'elle s'appelait Astrionics, jamais je me serais étendu sur ce granit chaud, endormi par son haleine gingembre. Je vais exploser, pourtant je suis bien là à bouillir, à jaillir liquéfié.


Dix ans après la sortie du CdR, Expo'70 le trio infernal de space rock drone fuzzy experimental ressort son Exquisite en double album et cassette longue durée. Le morceau éponyme qui termine l'album est un long naufrage paradisiaque de 20 min. Je m'y suis échoué.




Expo'70 2006/2016 "Exquisite Lust" label :kill shaman




7 commentaires:

Everett W. Gilles a dit…

On est obligé d'écouter ?
Je vais regarder encore un peu la pochette avant...

charlu a dit…

J'ai un peu foiré le truc, j'ai chopé la cassette. C'est tt petit la pochette.
Du coup la musique m'a vraiment vidée.

Keith Michards a dit…

Oh purée, ça c'est une pochette !!!!!

charlu a dit…

Rhhhooo les branleurs.. on va avoir des soucis .. ehhh c'est un blog musical ici .. du gros bon son pour se laisser vider. Ils sont sérieux en plus les space mecs..

Ceci dit, ça m'a renvoyé au son des 70's justement, avec le porno d'époque certes, mais aussi les pochettes mythiques du son soul funky .. là, ce son n'est pas souvent associé à une telle couverture.
trompe l'œil ??? moi j'dis non, mais va falloir l'écouter ;D

Keith Michards a dit…

J'ai écouté le bouzin ! Trop compliqué pour le dernier neurone qui me reste !!!

charlu a dit…

même avec la pochette sous l'nez ?? ;D

Tourscher Jonathan a dit…

La pochette vintage porn et ta chronique donnent grave envie!