jeudi 9 février 2017

The Proper Ornaments



Orange Can et son « Home burns » dès les premières secondes de « Backpage », du Beta Band qui se balade entre les notes, puis « Memories » vient nous poser au beau milieu d'une prairie verte tendre avec en fond d'écran l'Ono Plastic Band adossé à un arbre séculaire..« Isolation ».
J'ai aussi en mémoire, ce grand groupe disparu, le Radar.Bros s'il avait été chanté par Elliott Smith.
Puis « When we were young » commence exactement comme le « Fearless » de Meddle.
 

Une fois de plus, peu importe les références, ce quatuor est de Londres et tout de cet épicentre là respire la bonne musique.

Engourdissant, grisâtre, la voûte pas bien haute, ce psychédélisme mou reluit de tout feu.. « 1969 » manquerait plus que Maximo et James m'appelle papa.. et pourtant c'est pas du son de gamin, plus de la musique à papa, du cool retro Lo-Fi, du planant tristounet sans fioriture, easy très efficace. Je crois bien que voici une nouvelle petite sensation retro qui fait parler d'elle. C'est le deuxième album de The Proper Ornaments.


« Memories », petit chef d'oeuvre en boucle chez moi.

The Proper Ornaments 2017 « Foxhole » label : slumberland

5 commentaires:

Alexandre G a dit…

Donc tu as vraiment bien aimé ! C'est une bonne chose ces p'tits gars le meritent !

Pascal Georges a dit…

Que te dire... je t'ai lu, je sais d'avance que je vais aimer...
donc... go

charlu a dit…

complètement, un son qui me convient totalement, je l'écoutais depuis qq jours, ton billet m'a donné envie de participer ;D

Merci Pax, c'est la bonne musique de Londres, tu verras.

Bastien Etienne a dit…

Ils ne réinventent rien, mais le font tellement bien. Tu sens qu'ils se font plaisir à jouer ensemble et c'est ça qui de l'âme à un bon disque !

Devant Hantoss a dit…

"ce psychédélisme mou reluit de tout feu" fallait oser écrire un truc comme ça, mais je suis conquis... je vais même en toucher un mot à Alexandre,j'ai été un peu absent et le serais encore mais se retrouver même comme ça à son petit parfum de contentement