mardi 7 février 2017

Mike Oldfield 2017




Ils sont rares les artistes à claquer le blind test dès la première note. Mike Oldfield a sa touche à lui, sa signature, sa patine, comme des cycles biologiques, le Tubular est déjà revenu, l'Ommadawn à son tour repasse près de notre sphère. Un amoureux transit des instruments, des notes « all instruments played by Mike Oldfield »..Gibson, Flamenco guitar, bass, Fender Telecaster, mandolins, banjo, ukulélé, celtic harp, acoustic steel guitar.... organs, farfisa and hammond, mellotron, solina, clavioline, piano.. bodhran, african table drums, glokenspiel, penny whistles....
 

C'est un monde à part qu'il faut aimer pour y revenir sans cesse comme une chose nouvelle, comme à son rythme, elliptique, une planète repasse et revient à cet endroit d'un univers que l'on ne connait qu'à travers ce passage là, à cet endroit du ressac, cette nouvelle saison, la même qu'il y a quelques temps presque au même endroit et qui reviendra.
Comment faire découvrir un tel artiste, quel album choisir, laquelle de ses saisons, quel cycle ? « Ommadawn » ? « Return to Ommadawn » ?
Un amis est passé chez moi quand Mike Oldfield 2017 diffusait une fois de plus dans ma sphère musicale.. C'est un bel album pour faire découvrir ce multi instrumentiste à quelques uns qui ne connaissent pas cet univers là, et qui sonne pareil dès la première note de chacun de ses disques. On pourrait offrir un des Tubular, un discret Hergest Rigde, une Incantation puissante, son « Voyager » celtique, un QE2, ou bien les deux superbes rééditions « Discovery » et « Crises ».. mais si, mon ami connait Mike Oldfield finalement.. « Moonlight Shadow » et « To France ».... mais oui l'Exorciste aussi.
 

Cet « Ommadawn », qui revient dans la plus belle discrétion, là est une pure beauté musicale, un son limpide, minutieux et puissant, il revient sous d'autre teintes, une saison avec un autre temps.. il faut juste aimer cette végétation là, cette lumière bien à lui.
Mike Oldfield, c'est Mike Oldfield, dès la première note, on part chez lui, à cet endroit unique et précis à chaque écriture.

Mike Oldfield 2017 « Return to Ommadawn » label : virgin


5 commentaires:

Chris a dit…

Je crois que j'ai déjà écouté cet "Ommadawn " (l'original ) et que j'avais bien aimé. ..
Comme beaucoup de gens il s'est résumé à l'album "Crises ", le seul qu'on avait à la maison. ..mais j'ai vu que sa carrière ne s'était pas arrêtée à ça où à "Tubular bells "...encore un monde entier à découvrir. ..;)

Keith Michards a dit…

C'est Phil Collins qui nous avait déjà fait le coup des pochettes remises au goût du jour

charlu a dit…

Bien ouej Kif.. j'y ai pensé aussi..je sais plus où j'ai chopé ça, mais en tout cas, c'est pas la pochette officielle vendue par ici. Et puis c'est une écriture nouvelle, le Phil c'est juste un remaster. Par contre c'est du M.Oldfield pur jus, là y'a pas à tortiller..et 2 fois 21 min à chaque face, la routine quoi... haute fidélité.
Un monde colossale à explorer Chris. Dans mes souvenirs j'ai découvert avec le film "Killing Field".. tout est venu après et sur les ondes "To France" diffusait.

Devant Hantoss a dit…

Un peu de passage sur le web visiter les copains.. et voici que le Charlu il m'a fait replonge rdans le Mike.. Tu parlais de VOYAGER qui a failli tuer en moi le goût du son celtique pop. Il avait réussi à m'agacer avec cette façon de nous montrer tous les trucs et astuces qui font que l'on fond... Alors j'ai quand même pensé à ce que tu écrivais, et me voici avec la version de "Omma..god ... down heu dawn" et ça va... vais pas bouder. Je sais qu'il me faudra un Pogues ou un Dexys pour me souvenir. mais le matin je ne carbure qu'au café et aux fenêtres ouvertes (5° tout de même) alors va pour un peu de Mike...

charlu a dit…

Je comprends Tonio, Oldfield c'est un truc que j'écoute fidèlement surement parce que je suis devenu accroc ado.. c'est pour cela que je m'interrogeais sur le fait de découvrir cet artiste aujourd'hui. J'ai tjrs flashé sur ces albums, même les disques chansons.. (tu connais "Islands" avec Bonnie Tyler ? ou même le très discutable "Earth Moving" ?).
Par contre pour le celtique, je partirais plus vers Gilles Servat ou Stivell 70's.. en gardant les fenêtres fermées.. faut pas déconner, Oldfield est un artiste de studio.. pas comme Tiersen qui joue sur une falaise.