mardi 14 février 2017

Gareth Dickson 2016



En immersion totale sous les arpèges finger-picking de Gareth Dickson, j'ai croisé le fantôme de Nick Drake.
 
Je ne sais plus dans quel sens ma tète a bu ce déluge de notes encordées dans l'hyper calme. A force de flotter ainsi sur « Orwell Court », je vais finir par ne plus couler, et m'échouer sur une rive sombre accroché à du bois mort recouvert de lichen.
Atmosphérique et planant, c'est le nouvel album du guitariste écossais Gareth Dickson.


Gareth Dickson 2016 « Orwell court » label : 12k


3 commentaires:

Carl a dit…

Splendide et pur.

Carl a dit…

Tiens, je viens de le trouver dans la Dropbox... MERCI!

Francky 01 a dit…

Très bel album. Un folk très onirique, sorte de Dream-folk ?? Ambient-folk ?? Ou un folk hypnotique joué comme du Post-rock ?? Un peu de tout ça, et même beaucoup plus.
J'avais croisé une première fois la route de Gareth, en 2012 avec "Quite A Way Away". Une oeuvre déjà très hypnotique, céleste et délicatement planante.
Très belle pochette en plus. Merci !!
A +