jeudi 2 février 2017

Childish Gambino



Roger Glover a fait tourner la planète avec sa grenouille folle et son « Love is all » étourdissant, collectif et fou.
Donald Glover lui, sans aucun lien familial ni culturel, vient de commettre un album de cinglé, multi dimensionnel, foutraque et ravagé par le talent. Un truc à faire valser le globe pareil. Sous cette pochette Miles Davis ou Sun Ra, se cache un rock electro ultra moderne, tout dedans, et une furieuse sensation que Prince a pris possession de son cerveau, à Donald Glover, alias Childish Gambino.
L'album est foutraque comme Zappa, la chanson « Have some love » c'est le sang Princier donc, de temps en temps des petites ondes organiques Santana en progression, et le tout avec beaucoup de soul funky R'n'B où viennent se fondre et s'engouffrer une tonne de références.

 
Tant d'étiquettes s'annulent, ce disque est unique et chaud langoureux. Impossible de garder le cerveau en état normal, d'essayer avec la raison de gérer cette lave molle.. rythme, son, vocalises, jams, expérimentations architecturées, le corps et la tète, des fumées qui font rire, un jeu qui fait dérailler... tous les instruments y passent, tout doit danser là dedans et faire régner la musique à tout prix.

 
« The Night me and your Mama Meet » presqu'un final gospel à chialer toutes ces cellules, comme un Hendrix fantomatique... venu retrouver pour le disque Prince quelque part, via ce californien « Awaken, my Love! ».... Love is all.....

Childish Gambino 2017 « Awaken, My Love! » label : glassnote / caroline international

11 commentaires:

Bastien Etienne a dit…

Merci pour le rappel, il faut absolument que je l'écoute cet album, le single redbone est à tomber. Et cette voix comme venu d'une autre planète. La pochette aussi, juste sublime...

Keith Michards a dit…

La France est en déficit de natalité, parait-il !
Pour y remédier, je suggère de distribuer cet album dans toutes les pharmacies !
C'est chaud bouillant et ça donne une furieuse envie de faire des galipettes avec la voisine du dessous !!!!!

charlu a dit…

Pouarrff Kif, faudrait que je te montre une photo de mes 2 voisines, la planète peut mourir et les disques tourner, ce sera sans moi :D

Totale découverte pour moi, rien à jeter ds ce disque.. du coup j'ai fouillé un peu..pas mal de disques déjà et puis plein de trucs en parallèle.

Chris a dit…

His name is Donald Glover. Not Ronald.

charlu a dit…

Kwa ça Chris ?? a pas compris ;D

Alexandre G a dit…

Très bon disque ! Pas mal de Sly stone aussi dedans

charlu a dit…

mais oui..y'en a dedans aussi.. je le prend de plein fouet.. pas vu venir, c'est une énorme surprise.

sorgual a dit…

Une tuerie ....j adopte et diffuse avec passion
ça suinte la soul et le funk, Adrian Younge m'avait secoué comme cela
dans un côté moins electro et plus cinématographique.
Cette année commence fort

sorgual a dit…

Et je viens de m écouter le nouveau John Mayall , rahhh, enfin le réveil du monsieur comme je l'aime, l'année commence très bien ...

Chris a dit…

Le commentaire signé Chris n'était pas de moi. ..(la p'tite boîte ! )

charlu a dit…

Yes Sorg, ce disque fait l'unanimité.. je vais fouiller du côté de l'Adrian..merci.

Ah merde Chris..bien longtemps que j'avais pas eu un parasite.. Ok tkt..
Sinon, c'est bien Donald :D